Kytionnaire : Geisterschloss

Accueil

Liens

Contact

das Geisterschloss


Un jeu de tuiles pour 2 à 4 joueurs, de Virginia Charves, édité par FX Schmid en 1989. Jouable en 15 minutes.

Dans le manoir hanté, c'est la ronde des fantômes qui ont perdu leurs ombres. Rendez paix à leur âme en restituant à chacun son bien.

Principe



Un château hanté par des fantômes. Ceux-ci ont perdu leurs ombres et pour rendre paix à leurs âmes, il va falloir les leur restituer: ceci est pretexte à un très bon jeu du style Memory (en fait le seul de ce style auquel je peux jouer avec plaisir car il n'est pas abstrait et le thème colle parfaitement au mécanisme).
21 monstres divers se cachent derrière les volets clos des fenêtres d'un château. Un de ces fantômes est placé à l'écart face cachée: seule une fenêtre est donc ouverte qui montre l'ombre d'un des malheureux occupants.
Il s'agit pour le joueur dont c'est le tour d'ouvrir les volets derrière lesquels se cache le fantôme correspondant à cet ombre visible: si c'est perdu, le fantôme va occuper la fenêtre de l'ombre recherchée, les volets sont refermés et la ronde des âmes en peine continue; si c'est gagné le fantôme retrouve la paix et le joueur peut le déposer, face visible, sur son ombre, en prenant soin de tourner la tuile dans sa direction en vue du décompte final.
Lorsque chaque fantôme a retrouvé son ombre, le jeu est terminé et celui qui a le plus de fantômes tournés vers lui gagne.

Avis



Das Geisterschloss est un très bon petit jeu, pas long, pas prise de tête tout en étant un peu tactique puisqu'on peut y jouer juste en essayant de retrouver les bons personnages mais aussi en tentant d'ouvrir une fenêtre dont on sait que l'ombre posera quelques difficultés au joueur suivant (ce n'est peut-être pas la peine de jouer comme ça contre un tout petit).
Les enfants aiment le thème, ça leur fait travailler la mémoire, c'est très bien et le jeu mériterait sa place dans toutes les écoles.


Références

Aucune pour l'instant.

infos légales